Travailleurs des plateformes numériques : l’UNSA demande une meilleure protection sociale.

Auditionnée par l’Assemblée nationale, l’UNSA a fait part de ses propositions pour améliorer la protection sociale des travailleurs des plateformes numériques (Uber, Deliveroo, etc.). Pour l’UNSA, au sortir d’une crise sanitaire sans précédent, il faut renforcer la protection des travailleurs des plateformes en matière de santé et d’accident du travail.

Pour l’UNSA, la protection sociale des travailleurs de plateformes numériques doit relever de la négociation. Pour autant, au sortir de la crise sanitaire il est indispensable que des protections puissent se mettre en place.

L’UNSA a fait des propositions en ce sens, et demande :

• De favoriser l’accès à une complémentaire santé : l’UNSA préconise ainsi que les plateformes soient dans l’obligation de proposer l’adhésion à une mutuelle à prix négociée et garantissant des remboursements de soins minimum.

• Une cotisation accident du travail, maladie professionnelle obligatoire (en lieu et place des couvertures assurantielles déjà souscrites par les plateformes) : payée par les plateformes, cette cotisation serait versée à la branche AT-MP (1) de l’Assurance Maladie afin que chaque travailleur puisse être convenablement couvert en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle.

(1) AT-MP : Branche assurance maladie accidents du travail, maladies professionnelles

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://ud-16.unsa.org/trackback/15